Apprendre sur la Résine Epoxy gratuitement 

Vous avez envie d'apprendre la technique de la résine Epoxy et faire vos propres créations pour vous ou pour vendre vos oevres d'Arts ?

Commencez  par vous former car pour maitriser le travail en résine époxy il est primordial de comprendre son fonctionnement .

Je partage Gratuitement avec vous tout mon savoir et mon expérience ! 

women-s-hands-in-black-gloves-hold-the-paint-in-the-studio-hobby-master-class-selective-fo

Le mot « résine » vient de l’anglais et signifie « resin ». Dans l’usage artistique, lorsque l’on parle de résigne, cela désigne, généralement, la résine époxy. Cette résine est principalement utilisée pour créer des objets d’art. Elle contient deux composants : la résine et le durcissement. Lorsque les composants sont mélangés, cela provoque une réaction chimique. Après un court laps de temps, le mélange durcit. Quand la résine a séché, il est possible de la traiter de différentes manières. Elle peut, par exemple, être poncée, polie ou peinte. Bien que de nombreux fabricants ne le mentionnent pas, sachez que la résine époxy est sans danger pour les aliments

Qu'est ce que La Résine Epoxy ?

Dans quels cas, la résine époxy est-elle utilisée ?

La résine époxy est très polyvalente. Elle est utilisée dans de nombreuses situations :

✓ Revêtement de sol pour le garage ;

✓ Revêtement de sol dans les pièces d’habitation ;

✓ Plancher du bac à douche ;

✓ Tapis de pierre à l’intérieur et à l’extérieur ;

✓ Scellement de surfaces (plans de travail de cuisine) ;

✓ Meubles en résine tels que les tables en résine époxy :

✓ L’art de la résine ;

✓ Bijoux ;

✓ Bijoux en résine époxy ;

✓ Réparation en quelques minutes avec de la résineUV ;

✓ Le modélisme ;

✓ Coulée de résine synthétique / coulée de résine ;

✓ Construction d’un terrarium et d’un aquarium ;

✓ Adhésif à base de résine époxy pour la réparationde petites pièces ;

✓ Gelcoat et Topcoat ;

✓ Dans la construction navale ;

✓ Pour construire soi-même un kitesurf ; ✓ Rénovation

La « Resin Art » ou l’art de la résine décrit la forme d’art qui consiste à créer des objets d’art avec de la résine époxy.

 

Ainsi, l’art de la résine fait référence à toutes les formes d’art liées à la résine époxy. Cette résine peut être utilisée pour concevoir des images, mais aussi pour produire des vernis, des bijoux, des boîtes de pétri et de nombreuses autres pièces moulées. Il est possible de réaliser toutes sortes de moulages en résine. En plus des moulages classiques, vous pouvez aussi créer une multitude d’objets avec des matériaux naturels, des pierres, des paillettes…

 

Tous ces matériaux peuvent facilement être moulés. Laissez libre cours à votre imagination. Laissez exprimer votre créativité et fabriquez de magnifiques objets d’art uniques et à votre image

epoxy-resin-girl-in-gloves-mixes-liquid-in-plastic-cup-master-class-hobby.jpg

Bien choisir sa résine époxy

Par quoi commencer ?

Comme vous devez vous en douter, pour faire de l’art résineux, il faut du matériel. En premier lieu, il vous faut de la résine ! Mais attention, vous devez savoir qu’à chaque projet, il faut trouver la bonne résine. Commencez par la choisir correctement !

 

Lorsque vous choisissez une résine, il ne faut surtout pas négliger la qualité, quel que soit son prix. Investissez dans une résine de haute qualité conçue par des fabricants renommés.

En effet, les résines époxy d’entrée de gamme peuvent paraître bonnes, mais avec le temps, elles deviennent laiteuses et jaunissent. J’en ai fait la fâcheuse expérience ! Contrairement aux idées reçues, une résine ne peut pas servir à tous vos projets. Il y a des résines spécialement conçues pour les sols, pour les couches de finition (en remplacement du vernis), pour les tableaux, pour les moulages ou encore pour le mobilier.

Pour choisir une résine, c’est très simple. Plus votre épaisseur de coulée sera importante et plus le temps de séchage de votre résine sera long. Vous vous demandez pourquoi ? En réalité, plus une résine va sécher rapidement (on dit qu’elle polymérise), plus elle va chauffer et va générer des bulles. Le problème, c’est qu’elle risque de devenir cassante ou de se fissurer au fil du temps. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle certaines marques indiquent l’épaisseur maximale de coulée pour obtenir un résultat optimal .

Pour résumer : si vous souhaitez simplement réaliser un tableau décoratif ou n’importe quelle création avec des moules comme un bijou ou pour recouvrir un plan de travail avec une fine couche de résine, optez pour la résine rapide RESINEPRO . Cette résine est spécialement conçue pour ces utilisations, car sa viscosité est plus importante. Elle a des propriétés auto-lissantes et elle résiste parfaitement au jaunissement qui peut survenir avec le temps à cause des rayonnements UV du soleil. Je vous recommande sans aucune hésitation cette résine. Je l’ai testé et je l’ai adopté !

 

Pour réaliser des coulées moyennement épaisses (1 à 2 cm), optez pour une résine avec un temps de séchage (polymérisation) moyen (24h-48h, type Resin4Decor 24H, ResinPro et Epodex).

 

Enfin, si vous souhaitez faire des coulées très épaisses (3 cm et +) en une seule fois, tournez-vous vers des résines offrant un temps de polymérisation très long (72h et plus, comme EcoPoxy, Chill Epoxy, Black Forest Deep). Attention en revanche, le temps de séchage est extrêmement long pour la Chill Epoxy : 1 à 2 semaines minimum avant de démouler et jusqu’à 8 semaines avant d’obtenir la dureté finale en fonction de l’épaisseur totale. Chez ResinPro et Epodex, les gammes Five-5 (ResinPro) et Pro+ (Epodex) sont de bons rapports qualité-prix pour des coulées jusqu’à 5 cm d’épaisseur maximum.

 

Comment calculer ?

 

La formule pour calculer le volume est très simple : Longueur X Largeur X Epaisseur !

Quand tout est droit, c’est facile, cependant, lorsque vous avez une cavité biscornue à remplir, c’est une autre paire de manches ! Dans ce cas-là, il suffit de faire une moyenne (la plus précise possible) de la largeur à remplir. Pour ce faire, prenez la dimension plusieurs fois à intervalles réguliers, puis divisez le total par le nombre de prises de dimensions. Si vous calculez votre volume avec des données en mètre, vous allez vous retrouver avec un résultat en mètre cube qu’il faudra ensuite convertir en litre.

 

Astuce Spéciale : pour vous faciliter la tâche, faites plutôt ceci : Longueur (en mètre) X Largeur (en mètre)X Epaisseur (en millimètres)

 

Exemple : pour une cavité de 1,5m de long,20cm de large et 3cm d’épaisseur : 1,5m X 0,20m X 0,03m = 0,009 mètre cube =9 litres 1,5m X 0,20m X 30mm = 9 litres

 

Jusque-là tout va bien ? Comme vous pouvez le constater, il n’y a rien de compliqué !

 

Maintenant comment calculer la quantité ?

 

Le ratio d’une résine exprime le rapport de quantité entre la résine et le durcisseur à mélanger pour un résultat optimal. Dans 99% des cas, on retrouve des ratios 1:1 ou 2:1, c’est simple et on n’a pas besoin de faire des calculs complexes pour trouver le bon dosage.

Pour rappel, et cela est universel, le premier chiffre correspond toujours à la part de résine, peu importe la marque utilisée. Donc, pour un ratio standard de 1:1, on mélangera 1 part de résine pour 1 part de durcisseur, soit 1 pourcentage de mélange de 50%/50%. Jusqu’ici, c’est facile. Pour une ration de 2:1, on mélangera 2 parts de résine pour 1 part de durcisseur, soit 1 pourcentage de mélange de 66%/33% (je vous épargne les virgules !). Certaines marques utilisent souvent des ratios difficiles à manipuler, pour une raison qui m’échappe… Leur mélange optimal est de 100 parts de résine pour 60 parts de durcisseur ce qui fait un ratio de 5:3. Soit un pourcentage approximatif de 63%/37,80%…

 

Exemples concrets : vous avez calculé votre volume de résine idéal pour votre projet, le total est estimé à 6 litres : - Avec une résine à ratio 1:1 = 3 litres de résine + 3 litres de durcisseur - Avec une résine à ratio 2:1 = 4 litres de résine + 2 litres de durcisseur - Avec une résine à ratio 5:3 = 3,75 litres de résine + 2,25 litres de durcisseur On voit ici clairement l’utilité d’avoir des ratios basiques (1:1 et 2:1). Contrairement à ce que l’on pourrait croire, une résine à ratio 2:1 sera de meilleure qualité et plus solide qu’une résine à ratio 1:1.

 

C’est contre-intuitif, je sais, mais ce n’est pas la part de durcisseur qui donne sa dureté à l’époxy, c’est la part de résine. Le durcisseur n’est là que pour jouer le rôle de catalyseur. Donc plus il y a de résine, plus le mélange une fois sec sera résistant et durable. (Cela dit, si vous avez une résine à ratio 1:1, n’essayez pas de faire votre propre ratio 2:1, ça ne fonctionnera pas, chaque résine est formulée spécifiquement. Respectez toujours scrupuleusement les ratios indiqués par les marques. Et si possible, optez pour des ratios 2:1)

 

Ou acheter sa résine ? C’est LA grande question ! Il y a des résines plus accessibles que d’autres, je ne parle pas financièrement, mais plutôt de facilité de commande sur Internet. Voici les liens des produits satisfaisant que j’ai déjà testé : https:// amzn.to/ 3qyo28O

               https:// amzn.to/3rm

the-art-process-of-pouring-epoxy-resin-into-wooden-toy-technology-process-of-creating-pain

Préparer mon projet 

Préparez tout le matériel

 

Comme je vous l’ai déjà dit, pour faire de l’art résineux, il faut beaucoup de matériel. En premier lieu, il vous faut de la résine de haute qualité (voir module 2 pour savoir comment bien la choisir). Ensuite, il faut choisir le support ! Il est important de ne pas utiliser la toile comme support de peinture, car la résine est trop lourde pour cela. Elle se réunirait au milieu et laisserait la toile s’affaisser, de sorte qu’aucun résultat agréable ne soit possible. Les surfaces de peinture appropriées sont le bois, le plexiglas, le verre ou le métal. De même, divers objets ménagers comme les planches à découper ou les bols en bois peuvent être affinés avec de la résine époxy. Même les meubles tels que les tables et les plans de travail de cuisine peuvent être recouverts de résine.

Les pigments :

On retrouve 2 catégories de pigments, les liquides et ceux en poudre (métalliques ou non). Liquides Standards : les pigments liquides ou « DYES » en anglais, offrent une solution très pratique pour colorer votre résine de manière uniforme, sans reflets ni motifs. Veillez cependant à vous procurer uniquement des liquides compatibles avec la résine époxy.

 

En effet, vous pourriez être tenté d’utiliser n’importe quel pigment liquide, mais ce serait une grosse erreur, surtout si votre pigment est à base d’eau. L’eau n’est pas soluble dans l’époxy, cela risque de créer des « poches » de liquide non mélangé qui entraînerait un durcissement insuffisant de la résine et la rendrait trouble !

 

Les pigments en poudre sont presque toujours métalliques, cela signifie qu’ils sont constitués en partie de poudre de mica. Le mica est un métal naturel qui a pour effet de donner de somptueux reflets irisés. Le deuxième effet, (souvent très recherché) ce sont les fameux motifs qui apparaissent avec les mouvements de convection de la résine, au moment de la polymérisation. Ces effets n’apparaissent qu’avec l’utilisation de pigments métalliques en poudre.

 

En ce qui concerne les couleurs, vous êtes relativement libre dans votre choix. Sur Internet,vous trouverez un large choix de pigments qui conviennent à l’art de la résine époxy. Vous pouvez également y incruster divers objets comme les strass ou les feuilles d’or. À l’aide de moules en silicone et de résine, vous pouvez non seulement réaliser de belles figurines ou de beaux plateaux, mais aussi des bijoux, des sous-verres et des boîtes de pétri. Ces dernières peuvent être conçues selon vos souhaits. Un bon exemple est la coulée de résine, où des objets tels que des fleurs séchées sont incorporés dans la résine ! Le résultat est époustouflant !

 

Il existe beaucoup de formes et de types de moules disponibles sur le marché. Les moules en silicone sont très flexibles et sont parfaitement adaptés à la réalisation d’objets coulés. D’autant plus que les moules en silicone sont d’excellents agents de démoulage naturel. Dès lors, avec un moule en silicone, la résine époxy peut facilement être démoulée après durcissement. Le silicone ne provoque aucune allergie. C’est un matériau doux et non toxique. En d’autres termes, le silicone n’a que des avantages !

 

Vous pouvez également faire votre moule résine en silicone vous-même à l’aide de caoutchouc de silicone ! C’est un excellent moyen d’exprimer toute votre créativité en réalisant toutes sortes de formes.

Pour éliminer les bulles d’air

 

Vous pouvez utiliser Le chalumeau de cuisine ou le décapeur thermique. Personnellement j’utilise le plus souvent mon petit chalumeau de cuisine. D’après mon expérience, c’est moins agressif et tout autant efficace. Et comme le chalumeau est très léger, les manipulations se font sans difficultés.

 

Utilisez le niveau à bulle pour vous assurer que votre fond de peinture est horizontal sur le plan de travail. Sinon, la résine fondra et votre beau motif ne sera pas visible pendant un court instant. Utilisez des gants jetables en nitrile (sans vinyle ni latex) et porte des vêtements à longues manches. Je vous recommande, également, de porter un masque et des lunettes de protection.

part-of-original-epoxy-resin-art-macro-photo.jpg

Tout savoir avant de démarrer !

C’est important de définir son projet avant tout

 Vous devez absolument avoir une idée claire et précise du projet que vous voulez réalise, c’est très important.

En effet, si vous savez à peu près ce que vous voulez faire, vous obtiendrez un résultat à peu près réussi, c’est aussi simple que ça !

 

Par conséquent, si vous voulez que le résultat soit à la hauteur de vos espérances, vous devez absolument bien préparer votre projet à l’avance.

Une fois que vous avez bien défini votre projet, vous pouvez commencer à bien le préparer et pour y parvenir, vous devez absolument bien vous équiper et avoir tout le matériel dont vous ave besoin, sous la main.

Précautions de sécurité et préparation du lieu de travail !

 

Un point important, lorsque vous travaillez avec la résine, est de protéger suffisamment votre environnement. Cela signifie que vous disposez de grandes surfaces de film protecteur pour protéger le sol, à moins que vous ne travailliez dans votre propre studio.

En effet, dans votre propre studio, vous pouvez faire ce que vous voulez sans vous soucier de salir ou non les locaux. Il est préférable de toujours réaliser ses coulées dans un environnement froid plutôt que chaud.

Quelques détails : on sait que, plus une résine chauffe, plus elle va créer des bulles, plus elle sera fragile et cassante, par conséquent, elle sèchera plus rapidement.

La maîtrise de la température est l’un des éléments les plus importants pour réussir votre projet : si votre résine ne monte pas trop haut en température, c’est que la polymérisation (la réaction chimique résultant d’un mélange de 2 composés le A et le B c’est à dire la résine et le durcisseur) est lente et contrôlée (grâce à la mise en place d’un ou plusieurs ventilateurs pour dissiper la chaleur stagnante au-dessus de la résine).

Une polymérisation lente et contrôlée laissera donc le temps aux éventuelles bulles de remonter à la surface et de disparaître d’elles-mêmes. Cela étant dit, si vous effectuez vos coulées dans votre garage en plein hiver, vous remarquerez que votre résine aura beaucoup de mal à polymériser (cela peut prendre + d’une semaine). Pire, si le thermomètre descend en dessous de zéro, la polymérisation s’arrêtera tout bonnement.

Pas de panique, sachez pour information que, même une résine époxy littéralement congelée peut reprendre son processus de polymérisation une fois qu’elle retrouve une température convenable, et ainsi terminer son processus jusqu’au séchage complet ! Dans l’idéal, veillez à travailler dans une pièce fraiche à tempérée, jamais plus de 21°C. Si vous travaillez dans un garage non chauffé, évitez de couler lorsqu’il fait trop froid (10°C, pas en dessous), votre résine mettra simplement plus de temps à polymériser.

 

Avec l’art de la résine époxy, il est tout à fait possible que quelque chose tourne mal. Protégez donc les zones qui ne sont pas recouvertes de résine avec un film protecteur ou plusieurs couches de papier journal. Il est également très important de bien ventiler la pièce.

 

Concernant l’humidité, c’est une autre paire de manches… L’eau et la résine époxy ne font clairement pas bon ménage, si vous vous amusez à faire couler un peu d’eau dans une résine à l’état liquide, vous observerez que la résine « fuit » l’eau (un peu à la manière de l’huile lorsqu’on en verse dans de l’eau). L’humidité de l’air peut donc avoir un gros impact sur la polymérisation de votre résine. Encore une fois, si vous effectuez vos coulées dans un garage non isolé par temps de pluie, méfiez-vous ! Il est clairement préférable de reporter votre coulée à une journée ensoleillée où l’air ne sera pas saturé en humidité. Le cas échéant et si vous le pouvez, faites votre coulée en intérieur, dans une pièce ventilée où vous pourrez contrôler la température de chauffage. De manière générale, évitez de faire vos coulées de résine si l’humidité est supérieure à 70-75 %, cela vous évitera d’éventuels problèmes de polymérisation incomplète. (C’est rare, mais ça arrive !) Votre peau et vos yeux doivent également être protégés contre tout contact avec la résine époxy, car la résine époxy liquide est une matière toxique. (Durcie, elle est cependant tout à fait inoffensive). Portez des gants en nitrile jetables (surtout PAS des gants en latex !) et des vêtements à manches longues.

Si de la résine entre en contact avec votre peau, nettoyez-la immédiatement avec du vinaigre, puis avec de l’eau et du savon. En d’autres termes, n’oubliez pas d’avoir toujours de l’eau et du savon et du vinaigre à proximité lorsque vous utilisez la résine. Portez toujours une protection respiratoire et des lunettes de sécurité lorsque vous travaillez avec la résine.

Mélange et coloration de la résine

Calculez la quantité de résine nécessaire . Et passez à La phase de mélange, c’est sans doute la phase la plus importante et la plus critique dans la réalisation d’un projet réussi. Celui qui néglige son mélange le regrettera amèrement ! Et n’aura plus qu’à tout jeter et recommencer à zéro : quand on connait le prix de la résine, on y réfléchit à deux fois…

Cela étant dit, la règle de base pour une résine parfaitement mélangée, c’est le temps : minimum 3 minutes de mélange ! Jusqu’à ce que les deux composants soient très bien mélangés. Quand vous mélangez, vous devez changer de sens de temps en temps et ne pas hésiter à racler les bords de votre récipient. Cette phase est fondamentale. Si le mélange n’est pas effectué conformément, d’un point de vue moléculaire, le mélange ne sera pas homogène, la résine ne durcira pas ou bien partiellement, ainsi elle deviendra opaque par endroit. Pour remuer, utilisez une spatule ou une cuillère en plastique et surtout veillez à la passer partout dans le gobelet, et en particulier au fond, dans les angles et sur le pourtour. Ces zones sont celles qui risquent le plus de ne pas être assez mélangées.

La conséquence principale d’un mauvais mélange c’est d’avoir des zones collantes en surface et une résine qui restera molle sans possibilité de rattraper quoi que ce soit !

Pour résumer : prenez le temps qu’il faut, soyez ultra méticuleux et méthodique et tout se passera bien ! Faites également attention à ne pas mélanger trop de résine à la fois. En effet, la résine époxy a un temps de travail limité compris entre 30 minutes et 1,5 heure. (Cela varie selon la marque et le fabricant de la résine.). Si vous mélangez trop d’époxy à la fois, vous risquez que la résine durcisse avant que votre tableau ne soit terminé. Un peu de patience encore une fois !

 

Pour la petite anecdote : pour ma toute 1ère expérience j’avais laissé le pot de résine déjà mélangé avec le durcisseur et je suis partie chercher mes enfants à l’école et en revenant j’ai vu une catastrophe, tout avait durci avant la coulée ! Vous devez sûrement vous imaginer à quel point j’étais déçue ! Surtout que j’avais payé ma résine, assez cher ! J’avoue que j’avais envie de pleurer

Le coulage

 

Votre résine est parfaitement mélangée, il ne manque plus que les pigments (ou non si vous souhaitez faire une coulée transparente).

Que vous utilisiez des pigments liquides ou métalliques en poudre, n’ayez pas la main lourde !

Sachez également qu’un excès de pigments donnera un effet « plastique » à votre résine une fois sèche.

À l’inverse, un bon dosage donnera un maximum de relief et de reflets profonds, on conserve ainsi une très légère transparence du plus bel effet (notamment pour les pigments métalliques).

On y est ! Il est maintenant temps d’effectuer le coulage de votre précieuse résine !

Le ponçage

 

Rien de tel qu’un ponçage approximatif pour ruiner une finition ! Que vous ponciez à la main ou à la machine, la règle est la même : il faut poncer progressivement, du grain le plus gros au plus fin ! Les finitions vernies sont bien plus difficiles à maitriser pour obtenir un résultat optimal, les vernis ne sont en général pas écologiques et le résultat final est souvent moins naturel, plus « plastifiant » qu’une finition huilée.

Avec une finition vernie, vous aurez une meilleure résistance aux chocs, en revanche, si votre vernis se raye ou s’abime avec le temps, vous n’aurez aucun moyen de réparer ! Vous pouvez également opter pour une couche de résine époxy en guise de vernis !

Gardez à l’esprit qu’une résine, ça reste une matière plastique, si vous pensez que votre couche de résine sera aussi durable qu’une surface en verre, vous vous trompez ! Le simple fait de faire glisser un verre d’eau ou une assiette suffira à créer des micro rayures, cela va se voir tout de suite car la résine sera très brillante. Cela se verra beaucoup moins si votre finition de résine est satinée ou mate.

Le Polish

 

Le polish est un procédé qui peut être utilisé après la réalisation d’un vernis, d’une peinture ou d’une résine.

Cela consiste à venir appliquer différentes pâtes à polir plus ou moins abrasives à l’aide d’une polisseuse rotative sur laquelle est fixé un pad en mousse (il existe également des mousses plus ou moins abrasives).

Pour faire simple, c’est exactement le même principe que le ponçage avec la descente progressive des grains de plus en plus fins. Mais ici on parle d’abrasifs des milliers de fois plus fins que pour le ponçage. C’est cette extrême finesse d’abrasion qui va polir la résine pour ceux qui souhaitent une brillance miroir.

De la même manière que pour l’époxy coating, je trouve personnellement l’utilisation de polish très contraignante pour plusieurs raisons : c’est très long à mettre en œuvre si l’on veut un résultat digne de ce nom, ça nécessite une multitude de pâtes à polir plus ou moins fines, ça nécessite l’achat d’une polisseuse dédiée et enfin, comme je l’ai déjà dit plus tôt, en général plus une finition est brillante, plus elle vieillit mal. Attention les étapes de ponçage et de polish ne sont pas nécessaires pour de l’art en résine

IMG_6114.jpg

Création 
Pas à pas
 

 ✓ Installez correctement votre poste de travail

Protégez-vous et votre environnement ! Veillez à ce que le lieu de travail soit propre et sans poussière dans une pièce bien aérée. Le matériel dont vous avez besoin doit être facilement accessible. Faites-en sorte d’avoir tout à disposition. Cela va vous permettre de gagner du temps. L’organisation est la clé d’un projet réussi !

✓ Pensez à la composition de l’image !

Il est très important, surtout pour la Resin Art, de savoir à l’avance à quoi doit ressembler votre œuvre d’art. Car le temps de traitement de l’époxy n’est pas infiniment long. Une fois mélangée, la résine durcit relativement vite donc vous n’aurez pas le temps de réfléchir ! Ici, j’ai peint mon support en mdf 24h avant avec le Gesso et une fois séché j’ai dessiné à l’avance ma future œuvre d’art !

✓ Le collage du fond de tableau

Collez votre fond de tableau au verso avec un ruban, de sorte que les gouttes de résine sur la face inférieure de l’image puissent être facilement enlevées le lendemain en même temps que le ruban. Certains artistes collent aussi les côtés du fond de peinture. Couvrir ou non – c’est bien sûr une question de préférence, chacun peut le faire comme il l’entend

✓ Le durcissement de la résine de coulée

 

Soulevez votre tableau pour que la résine de coulée puisse bien durcir et que votre sol de peinture ne colle pas à votre support de protection. Utilisez par exemple quatre tasses ou verres renversés. Sinon, il existe des pieds spécialement conçus pour le support. Toutefois, je préconise de ne pas faire cet achat, car vous avez déjà assez investi d’argent pour votre création et que vous pouvez très bien utiliser des tasses ou des verres que vous avez déjà chez vous.

✓ Vérifiez l’inclinaison

Utilisez un niveau à bulle pour vous assurer que le sol de la peinture est complètement plat et n’a pas d’inclinaison, sinon votre masse encore légèrement liquide deviendra indépendante pendant le séchage et votre peinture ne sera, dans le pire des cas, pas reconnaissable après durcissement ou échouera complètement !

✓ Le mélange de la résine

 

Mélangez bien comme indiqué dans le module 4 et colorez votre résine avec les couleurs de pigments que vous avez prévu pour votre projet ! Pour remuer, utilisez une spatule en bois ! Attention à ne pas mélanger trop de résine à la fois car vous risquez de faire durcir la résine avant que votre tableau ne soit terminé !

✓ La coloration de la résine

 

Le vrai plaisir commence maintenant ! Colorez la résine dans des gobelets jetables de différentes couleurs. Soyez économe en couleur, quelques gouttes ou un soupçon de pigment suffisent généralement. Vous pouvez verser les gobelets de résine individuellement sur votre fond de peinture ou utiliser l’une des techniques de pouring bien connues.

Et surtout, faites-vous plaisir et concevez votre œuvre d’art selon vos goûts et vos envies. En fonction des couleurs de votre intérieur par exemple. C’est le moment de vous exprimer ! Il faut que vous puissiez vous dire à la fin : « ah oui ! Ça me ressemble » !

Inclinez la surface de peinture ou étalez la peinture à l’aide de divers ustensiles, c’est le moment où tout est possible !

✓ Faites disparaître les bulles

 

Faites remonter les bulles et éclatez-les en les chauffant très brièvement à l’aide d’un outil à air chaud ou avec le chalumeau de cuisine !

 

✓ N’oubliez pas les bords de l’image

 

Il ne faut surtout pas négliger les bords de l’image. Laissez couler la résine époxy sur tous les bords et étalez-la avec la spatule ou simplement avec vos doigts !

 

✓ Laissez durcir votre création

 

À l’abri de la poussière dans un endroit adapté, vous laisserez durcir pendant minimum 24h sinon de la poussière ou d’autres particules pourraient s’y déposer. Le mieux serait de tout couvrir !

✓ Place au nettoyage !

 

Dès que vous avez terminé votre travail, si vous souhaitez conserver certains outils vous devrez les nettoyer afin de pouvoir les réutiliser.

Nettoyez-les soigneusement avec un chiffon imbibé de vinaigre ou d’isopropanol. Attention : débranchez toujours les appareils électriques du secteur en premier.

✓ Choisissez et préparez votre moule

 

Une fois que vous avez fait le choix de votre moule préparez-le à l’emploi. Il faut qu’il soit très propre et sec ! Faites un tour avec le scotch s’il faut pour enlever les poussières ou autres ! Préparez votre matériel à l’avance, mettez tout à portée de mains. Passez de la vaseline liquide (prévu pour faciliter le démoulage) dans votre moule pour éviter que la résine adhère au moule ! Et ensuite, encore une fois, place à votre imagination !

 

✓ La préparation, la clé de la réussite

Comme vous avez pu vous en rendre compte, se lancer dans un tel projet n’est pas si difficile en soi. Toutefois, cela nécessite un peu de préparation. Concrétiser votre projet peut vous paraître irréalisable. Mais grâce à ma formation, vous avez pu découvrir toutes les facettes de la création en résine époxy.

 

J’espère vous avoir apporté toutes les réponses dont vous aviez besoin. Alors maintenant, place à l’imagination et à la créativité